Protocoles de sécurité COVID-19

Certains de nos membres font des vérifications de siège d’auto de façon virtuelle actuellement. D’autres cherchent à savoir comment offrir une assistance sécuritaire en personne. Voici les protocoles mis en place par l’ASEPC pour réduire le risque de transmission pour nos membres et les parents/soignants. Envoyez vos questions à l’adresse courriel: info@cpsac.org.

Vérification de siège d’auto virtuelle

Membres : Connectez-vous et accédez aux ressources de vérification de siège d’auto virtuelle ici.

COVID-19 – Protocoles de sécurité pour​ ​les cliniques et les vérifications de sièges d’auto

En vigueur le 26 juin 2020

Ces protocoles s’appliquent aux rendez-vous individuels pour une vérification de siège d’auto et aux cliniques de vérification. Ces protocoles ont été créés pour s’aligner sur les lignes directrices qui nous ont été envoyées par le fournisseur d’assurance de l’ASEPC avec les commentaires de plusieurs membres choisis dans tout le pays.

Rappel : Les restrictions et exigences régionales, provinciales, territoriales et fédérales en matière de santé remplacent ces protocoles. En cas de divergence entre ce protocole et d’autres exigences en matière de santé, suivez l’exigence la plus stricte jusqu’à nouvel ordre.

Les protocoles améliorés de santé et de sécurité publiques changeront la façon dont les TSEP effectuent les vérifications et les cliniques dans un avenir prévisible. Grâce à une planification et à une réflexion minutieuse, l’ASEPC est convaincue qu’un soutien en personne peut être offert en toute sécurité.

Si vous fournissez des services de TSEP dans le cadre de votre emploi rémunéré et que les protocoles de sécurité de votre employeur sont en conflit direct avec ces protocoles, veuillez contacter info@cpsac.org.

 

Évaluation des risques​ :

Si vous faites partie d’une catégorie à haut risque, y compris, mais sans s’y limiter aux, personnes âgées de 60 ans ou plus, personnes immunosupprimées ou souffrant d’un problème de santé chronique, évaluez votre propre risque et déterminez si l’offre d’une vérification en personne est un bon choix en ce moment dans votre communauté.

Vue d’ensemble​ :
  • Si vous ou un des participants vous sentez mal ou si vous avez été contraint de vous isoler, ne vous rencontrez pas en personne.
  • Maintenez une distance physique d’au moins deux (2) mètres dans la mesure du possible.
  • Portez un masque et demandez aux parents/soignants de porter un masque pour se protéger mutuellement. La distance physique est difficile à maintenir lors d’une vérification en personne.
  • Utilisez du désinfectant pour les mains avant, pendant et après le rendez-vous, et demandez aux participants de l’utiliser également.
  • Respectez les limites régionales concernant la taille des rassemblements.
Organigramme: COVID-19 - Protocoles de sécurité pour​ ​les cliniques et les vérifications de sièges d’auto
  • Communiquez clairement vos attentes, votre rôle et celui du parent/soignant.
  • Fixez des attentes réalistes quant à la durée du rendez-vous, en tenant compte des exigences en matière d’éloignement physique et de pratiques d’hygiène des mains.
  • Il est fortement recommandé de structurer le rendez-vous ou la clinique avec des heures réservées afin qu’une communication adéquate puisse avoir lieu avant la rencontre.
  • Remplissez un outil de présélection applicable à votre région, voir ici : https://ca.thrive.health/covid19/fr
  • Confirmez que le parent/soignant et toutes les personnes présentes au rendez-vous remplissent les critères de l’outil de présélection.
    • Notez sur votre formulaire de vérification que vous et toutes personnes présentes êtes autorisés​ à ​assister à cette vérification. Avant de commencer, tous les participants doivent apposer leurs initiales sur​ le formulaire.
  • Choisissez soigneusement le lieu de la vérification. Vous aurez besoin d’un endroit où vous pouvez vous déplacer librement. L’espace extérieur est préférable. Soyez attentif au niveau de bruit, car il peut être difficile d’entendre lorsque vous êtes éloigné physiquement ou que vous portez un masque.
  • Demandez aux parents/soignants d’apporter leur propre stylo et du désinfectant pour les mains.
  • Demandez aux parents/soignants d’apporter et de porter un masque s’ils en sont capables.
  • Maintenez une distance physique d’au moins deux (2) mètres dans la mesure du possible.
  • Utilisez votre propre stylo pour remplir le formulaire de contrôle, et demandez aux parents/soignants d’utiliser leur propre stylo.
  • Réduisez les contacts dans la mesure du possible, ce qui peut inclure une diminution du temps passé dans le véhicule du soignant. Fournissez davantage de soutien verbal et d’encadrement.
  • Conseillez aux parents/soignants de suivre les instructions du fabricant pour nettoyer leur siège en toute sécurité.
Si vous n’êtes pas en mesure de suivre les protocoles relatifs aux masques​ :

Si vous ne pouvez pas porter de masque, maintenez une distance physique et restez en permanence à au moins 2 mètres des autres personnes. N’entrez pas dans le véhicule et ne touchez pas le siège d’auto.

Autres options​ :
  • Proposez une vérification virtuelle, par téléphone ou par vidéo. Les ressources concernant la vérification virtuelle sont​ ici​ (version française à venir), connectez-vous pour les consulter.
  • Dirigez le parent/soignant vers un autre TSEP qui est en mesure de porter un masque en toute sécurité pour la vérification en personne.
  • Utilisez un siège de démonstration et une poupée pour montrer à distance à la personne qui s’occupe de l’enfant comment faire les réglages ou attacher l’enfant.
Si la personne qui s’occupe de l’enfant ne peut pas porter de masque​ :

Faites preuve de discernement pour déterminer votre niveau de confort lors de la rencontre en personne.

Protocoles COVID-19 pour les contrôles de sièges et la clinique : FAQs

Oui. La communication et le respect des protocoles et des bonnes pratiques permettent de renforcer la confiance des parents/soignants et des collègues. Cela témoigne d’une préoccupation pour la santé et la sécurité des personnes avec lesquelles nous travaillons.

Ce protocole de sécurité sera mis à jour au fur et à mesure que les informations de la santé publique seront disponible. L’ASEPC informera ses membres de la date à laquelle ces protocoles pourront être allégés.

La sécurité est notre deuxième prénom. Il est important que les parents/soignants se sentent à l’aise avec les conseils que nous donnons sur la sécurité des enfants passagers. Pour montrer que nous nous soucions de leur santé et de leur sécurité, il faut notamment respecter les directives de santé publique visant à réduire l’impact de la COVID-19.

Afin de promouvoir un environnement cohérent et sûr dans tout le pays, il est important que tous les membres suivent ces protocoles pour guider leurs interactions avec les parents/soignants.

Le port d’un masque montre aux parents/soignants que vous vous souciez de leur santé et de leur sécurité pendant que vous les éduquez et que vous travaillez avec leur siège d’auto et leur véhicule.

Le port d’un masque, associé à une bonne hygiène des mains et à une distance physique aussi grande que possible, réduira les inquiétudes des parents/soignants quant à une éventuelle contamination de leur siège d’auto ou de leur véhicule.

Si vous ne pouvez pas porter de masque, offrez une vérification virtuelle du siège, orientez le parent/soignant vers un autre TSEP, ou maintenez une distance physique à tout moment. N’entrez pas dans le véhicule du parent/soignant et ne touchez pas à son siège d’auto.

En tant qu’organisation nationale de sécurité, l’ASEPC aligne actuellement ses politiques sur les recommandations nationales et internationales en matière de santé publique. Nous sommes conscients que les instructions de santé publique varient selon les régions et qu’elles changeront au fil du temps, et l’ASEPC adaptera ses protocoles en fonction des besoins.

Idéalement, tous les participants devraient porter un masque. S’ils ne le peuvent pas, vous devrez décider si vous êtes à l’aise de les rencontrer.

Il est de notre responsabilité de veiller à ce que nous ne mettions pas involontairement en danger les parents et leurs familles.

Si vous n’êtes pas à l’aise de participer à une vérification où les parents/soignants ne portent pas de masque, vous pouvez toujours proposer une vérification virtuelle, ou les référer à un autre TSEP.

Les enfants de moins de 2 ans ne doivent jamais porter de masque.

Les membres ne peuvent pas renoncer à l’obligation de porter un masque – même si un parent/soignant est d’accord.

Vous pouvez toujours assister à une vérification sans porter de masque, mais vous devez garder une distance physique de deux mètres à tout moment ; vous ne pouvez pas entrer dans le véhicule du parent/aidant ni toucher son siège.

Nous comprenons que les membres peuvent avoir des points de vue différents sur la meilleure façon de procéder. Le conseil d’administration de l’ASEPC a élaboré ces protocoles pour démontrer que nous sommes une organisation qui suit les protocoles de santé et de sécurité publiques. Nous avons choisi d’utiliser des sources nationales et internationales pour créer les protocoles de ce document. Vous trouverez des liens utiles au bas de cette page.

Ces précautions réduisent le risque de transmission de COVID-19 lors d’un événement de l’ASEPC. Personne ne veut mettre nos membres ou les parents/soignants en danger.

Oui, mais la distance physique doit être maintenue en tout temps et cela fonctionnerait comme une vérification virtuelle mais en personne. N’entrez pas dans le véhicule d’un parent/soignant et ne touchez pas à son siège d’auto, sauf si vous portez un masque.

Vous pouvez faire une vérification en personne tout en gardant une distance physique à tout moment; par contre, vous ne pouvez pas entrer dans le véhicule du parent/soignant ni toucher à son siège. 

Il s’agit essentiellement d’une vérification de siège virtuelle, mais en personne. Vous pouvez utiliser les nombreuses ressources de vérifications virtuelles disponibles sur le site https://www.cpsac.org/members/toolbox/ pour communiquer avec le parent/aidant et recueillir les informations nécessaires avant de les rencontrer pour la vérification.

Cochez la case “inspection incomplète” et documentez en conséquence si vous n’êtes pas en mesure de fournir une vérification complète tout en maintenant une distance physique.

Le désinfectant pour les mains, tel que défini par Santé Canada, est une alternative au lavage à l’eau et au savon pendant au moins 20 secondes.

Si le lieu de la vérification dispose d’installations pour se laver les mains, il serait alors approprié d’utiliser de l’eau et du savon au lieu du désinfectant pour les mains.

Si le désinfectant pour les mains est utilisé correctement, il sera sec avant de toucher au siège ou le véhicule d’un parent/soignant, et n’endommagera pas le siège.

Rappelez aux soignants de nettoyer leur siège conformément aux instructions du fabricant ; le désinfectant pour les mains ne doit pas être appliqué directement sur un siège.

Les gants ne remplacent pas une hygiène des mains appropriée (désinfectant pour les mains ou savon et eau). Si vous devez prendre des précautions universelles (par exemple si vous avez une coupure ouverte sur la main), les gants sont appropriés, mais le lavage des mains doit être effectuée avant d’appliquer les gants et après les avoir retirés. Les gants doivent également être mis et enlevés d’une manière spécifique pour éviter toute contamination. 

Voir les recommandations du CDC sur les gants ici : https://www.cdc.gov/handhygiene/providers/index.html#

Absolument. Assurez-vous que tout ce que vous fournissez est propre ou désinfecté avant et après chaque utilisation.

Chaque membre devra en déterminer le besoin en cas par cas. Tenez compte des exigences de santé publique de votre région, de votre propre niveau de confort, de la situation de la famille et de ces protocoles. 

Si vous demandez aux personnes qui s’occupent des enfants de ne pas les amener, vous pouvez leur demander de vous envoyer une photo de l’enfant assis sur le siège avant la vérification afin que vous puissiez évaluer si l’ajustement est convenable. Documentez en conséquence.

Nous comprenons que cela représente un défi pour certains TSEP. Vous pouvez assister à une vérification de siège sans masque, mais vous ne pouvez pas entrer dans le véhicule d’un parent/soignant ni toucher son siège d’auto.

Veuillez nous faire part de votre situation particulière à l’adresse info@cpsac.org et nous travaillerons avec vous pour déterminer la meilleure option pour répondre aux exigences.

Ces protocoles concernent les cliniques de vérification ainsi que les vérifications privées. 

Nous sommes encore en train d’examiner et d’évaluer les protocoles pour les cliniques de certification. Les instructeurs recevront ces informations dès qu’elles seront disponibles.

Les membres sont encouragés à consulter le Code de conduite et la Politique 4 – Plaintes, commentaires et politique disciplinaire.

Nous prenons la sécurité très au sérieux. Nous savons que vous le faites aussi. Nous sommes tous dans le même bateau.

En tant qu’éducateurs, nous communiquons la nécessité pour les parents/soignants de respecter et de suivre les règles imposées par les provinces et territoires, par le gouvernement fédéral et par les fabricants.

Il est important que les membres suivent les protocoles établis par le CCSPP afin que :

  • Nous puissions maintenir collectivement un niveau élevé de confiance dans ceux avec qui nous partageons le titre de TSEP.
  • Le public ait un niveau de confiance élevé en nos services et les sollicite activement.
  • Nos partenaires fabricants, détaillants et gouvernementaux aient confiance dans nos pratiques.

Les membres qui ne se conforment pas aux politiques et aux protocoles sapent le bon travail que nous faisons tous et peuvent faire l’objet de mesures disciplinaires.

Les membres qui offrent des services conformes aux politiques du CCSPP, qui comprennent maintenant un volet de santé publique, continueront d’être couverts pour leurs activités liées à la sécurité des enfants passagers.

Certaines industries ont été obligées d’arrêter complètement le travail ; nous sommes heureux que notre assureur ne nous oblige pas à faire de même.

La transmission des maladies transmissibles ne fait pas partie de la couverture d’assurance de l’ASEPC, et ne l’a jamais été. Nous somme reconnaissants de l’importance de la sécurité des membres et des parents/soignants, c’est pourquoi il était important d’élaborer ces protocoles de sécurité, en consultation avec notre assureur, afin de minimiser le risque qu’une personne dépose et gagne une poursuite pour négligence contre un membre ayant transmis la COVID-19.

Ces politiques et protocoles ont été rédigés et revus par le conseil d’administration avec les coordinateurs de soutien (notamment la politique, le retour d’information, les communications, l’enregistrement et le programme d’études). 

En plus de leurs voix, nous avons pris contact avec un groupe échantillon de membres et de partenaires pour obtenir un retour d’information. Quatorze autres personnes représentant neuf provinces et territoires ont aussi apporté leur contribution. Ces personnes étaient des instructeurs et des techniciens, et comprenaient des membres de compagnies de fabrications de sièges d’auto, des partenaires de vente au détail, des chefs de coalition et des services de santé communautaires. Nous avons également demandé à nos collègues du National Safety Council (États-Unis) et aux partenaires du “Saskatchewan Prevention Institute” de nous faire part de leurs commentaires.

Ces personnes ont fait des suggestions et nous ont permis de rédiger cette version finale de manière plus flexible, avec plus d’options, afin de mieux refléter les variations régionales et provinciales.